On a oublié…

Les difficultés du couple…Un sujet encore tabou aujourd’hui. Sur les réseaux sociaux tous les couples et les familles ont l’air parfaitement heureux. Parce que sur les réseaux tout doit être beau et esthétique (ceci n’est pas une critique) mais dans la vie, la vrai, c’est aussi beau mais c’est aussi laid parfois… de grands moments de bonheur mais aussi des passages à vide, des instants où on touche le fond. Pour les couples avec enfants les difficultés surviennent souvent, paraît-il, après la naissance du deuxième !?

Témoignage

A l’image du couple (presque) parfait et de la jolie famille, on pensait que cela ne nous arriverait jamais… Et pourtant…

« Un jour je me suis réveillée avec un haut le cœur, un sentiment très désagréable de ne plus être à ma place et de vouloir partir très loin. Un peu comme une crise d’angoisse… puis un blocage et tout m’a explosé en pleine figure. Tous les non-dits et les rancunes que j’avais enfouis au fil du temps… Il fallait que je change quelque chose dans ma vie. »

A un moment on a oublié la joie d’être parents, la joie d’être ensemble et de s’aimer… On s’était oublié ainsi que les petites attentions du quotidien et la parole bienveillante. On a oublié qu’on pouvait choisir d’être heureux . Le couple s’est laissé dépasser et submerger par son rôle de parent responsable et on a jeté nos rôle d’amis, d’amants et de partenaires aux oubliettes…

Le couple est submergé

On s’est laissé emporter par les soucis, la peur de l’insécurité, les obligations, on est devenu aigri et on a arrêté de rêver… On a oublié ce qu’on a aimé chez l’autre, on s’est senti délaissé et on a délaissé. La communication est devenue difficile, trop de choses sur le cœur qui nous empêche d’entendre l’autre. C’est un peu comme si on était resté endormi pendant un temps et qu’au réveil tout surgi, du jour au lendemain. D’ailleurs l’un de nous pensait que tout allait bien ou du moins que tout n’allait pas si mal… On a oublié de prendre soin de nous et de notre couple.

Tout était négatif et l’autre n’était devenu que sujet de reproches et de rancoeurs. L’un et l’autre avait établi la liste de tout ce qu’il exécutait au sein du foyer. Le couple était en compétition. Tout n’était devenu que tâches à réaliser et le plaisir avait disparu….

Faire des choix

Tout n’est qu’une question de point de vue. C’est-à-dire que vous pouvez choisir d’avoir du plaisir dans tout ce que vous avez à entreprendre; s’occuper des enfants, la cuisine, les courses, les réveils nocturnes, etc…

En ce qui concerne le dernier point par exemple, au lieu de se laisser aller à la déprime à cause de la fatigue, de reprocher secrètement à son conjoint de pouvoir dormir toute la nuit, peut-être changer cette manière de penser et croire que c’est un moment privilégié qui d’ailleurs ne durera qu’un temps…

L’amour ne suffit plus et le couple a besoin d’aide

Dès que nous nous sommes vraiment rendu compte de ce qui arrivait, nous n’avons pas laissé traîner les choses, nous nous sommes fait aider et nous avons « travaillé » à la réconciliation du couple. Parce qu’on le voulait vraiment.

Comprendre l’autre et mettre les suppositions de côté

En fait il n’est pas honteux de se faire aider lorsque le couple est dans l’impasse. Il devient même nécessaire de le faire auprès d’une tièrce personne qui est là pour éclairer les conjoints et les aider à comprendre les actions/inactions et réactions de chacun dans les événements reprochés. Le thérapeute pourra aider le couple à « démêler » les événements sensibles. Il va écouter les déceptions et les récriminations, aider à comprendre les conflits, reprendre le dialogue, restaurer la confiance, accepter de modifier les habitudes.

Etablir de nouvelles habitudes positives

A tour de rôle, une fois par semaine, l’un des partenaires met en place une petite attention pour l’autre. Par exemple apporter un verre de vin à son(sa) conjoint(e), le(la) faire s’asseoir et se détendre pendant que l’on couche les enfants et prépare un bon dîner.

mais encore…

  • Se rappeler ce que l’on a aimé chez l’autre –> focus sur ses qualités.
  • Souvent il y aussi des choses propres à chacun qui sont à travailler.
  • Commencer par exprimer la vérité et les sentiment ressenti en disant “Je“.
  • Se dire quels ont été les bons moments du couple durant la semaine (on peut d’ailleurs faire la même choses avec ses enfants).

Dans un mariage, on ne cède pas aux moments difficiles. On se bat et on se donne ou on se redonne à 100% lorsqu’on se rend compte qu’on a oublié de le faire. Et on se parle avec franchise, on laisse tomber les masques et la manipulation pour être vrai et tel que l’on est.

« Les jeunes parents ont donc tout intérêt à s’armer de courage les mois suivants l’accouchement. On encourage la prise de recul: un enfant mérite qu’on réfléchisse à deux fois avant de se séparer. L’arrivée d’un enfant révèle parfois des différences trop profondes à combler. Mais dans la plupart des cas, elle permet (à plus long terme) de vérifier la solidarité, les connivences, les valeurs et affinités d’un couple. Et même de renforcer l’amour en insufflant de la vie, de la vitalité. »  ( Lien de cet extrait ) 

PS: on a oublié, on s’est rappelé, puis on s’est réconcilié…

 

Johanna & Blaise
https://www.blognouveauparent.com
Instagram: @blognouveaupapa

Posted by:bonjourlasmala

Laisser un commentaire